Prochains RDV au verger : permanence tous les samedis matins de 9 h à 12 h (voir Calendrier des activités)





Calendrier des activités




Accueil
Contact
Général Delaage

Le Général et ses cadeaux



La pomme 'de Vaugoyeau'

En 1860, dans le volume 8 des Annales de Pomologie belge et étrangère, Alexandre Bivort y décrivait la pomme ‘Vaugoyeau’. Il affirmait ne pas connaître son origine exacte de cet arbre. Il supposait toutefois que ce fruit provenait des environs d’Angers puisque c'est de là qu'on lui en avait envoyé un exemplaire.


Pourtant dès 1835, dans les Mémoires de la Société d’Agriculture d’Angers, Millet en établissant le recensement toutes les fleurs et fruits obtenus dans la région, précisait que cette pomme provenait des cultures du Général Delaage, à St-Barthélémy d'Anjou.'

Henri-Pierre Delaage a été un général de la Révolution et de l’Empire.
Abandonnant un poste dans l’Administration, cet homme qui était un fervent patriote est parti combattre pour la toute nouvelle République française. Ces évènements ont eu lieu vers 1891.

Puis sa carrière a évolué.

Fidèle à la République, il a combattu le mouvement Vendéen, pour ensuite intégrer la Grande Armée napoléonienne.
Son parcours a été mouvementé et a été marqué par diverses maladies et de fréquentes blessures.

Bien que compté dans les rangs de l'armée jusqu'en 1826 , sa carrière militaire active, "sur le terrain" cesse vers 1815. Il avait alors environ 50 ans.

Dès lors, Il a pu consacrer du temps à des choses qui l’intéressaient. 

Comme beaucoup de particuliers disponibles, il a consacré du temps à cultiver puis hybrider les végétaux. Son intérêt allait d’abord vers les roses. C’est ainsi qu’il a pu présenter une obtention à la Société d’Agriculture d’Angers dès 1818.

Dès 1828, il devient membre de la Société d’Agriculture d’Angers.

Sa intéret principal allait vers la rose mais il s’intéressait toutefois vivement aux arbres fruitiers (à la culture de la vigne, à l'oenologie aussi).
La preuve est que dans son domaine de St-Barthélémy d’Anjou, il possédait un verger et d'assez vastes vignes.

C’est ainsi que son nom est associé à la pomme ‘de Vaugoyeau’.

Son nom venait tout simplement de son lieu de culture, 'Vaugoyeau' à St-Barthélémy d'Anjou, commune attenante à Angers.

Plus tard, après sa mort sans doute, cette pomme a été surnommée ‘Cadeau du Général ‘.




La poire 'Présent de Van Mons'


Puisque les fruits relatifs au Général Delaage étaient apparemment associés à des cadeaux, une poire en rapport avec lui a été baptisée 'Présent de Van Mons'.


D'abord il reçu comme un cadeau de la sommité  Jean-Baptiste Van Mons lorsque ce dernier lui avait confié certains de ses semis (lors du siège d'Anvers il avait dû céder à la hâte un terrain où ses semis étaient installés).

En retour ce fut un autre don lorsque quelques années plus tard, cette  poire est sortie du lot des semis confiés aux bons soins de feu le Général puis de son fils, avant de retourner en  Belgique.

Mais Van Mons venait de mourir.

En sa mémoire,  pour se rappeller tout ce qu'il avait pour la Pomologie, cette poire fut nommée 'Présent de Van Mons'.



Ces "échanges d'amabilités" ont eu  pour cadre le domaine entourant le lieu-dit 'Vaugoyeau', appellé "Parc de l'Europe".
Depuis peu, la Municipalité se St-Barthélémy a décidé de le réaménagé en l'améliorant le parc et en y plantant un verger.
À ce sujet, les Croqueurs de l'Anjou ont été mis à contribiution pour greffer et héberger un temps les arbres fruitiers qui y sont destinés.
Des pieds de vigne vont aussi y être installés.



Rose 'Assemblage de Beautées'Il reste de P.H. Delaage une rose "Assemblage de Beautés" (syn. "Rouge Éblouissante") obtenue en 1824 qui peut être achetée auprès d'un rosiériste spécialisé en roses anciennes.