Prochain RDV : samedi matin 03 juin au verger





Calendrier des activités




Accueil
Contact
Reinette_ananas

La Reinette Ananas

Cette jolie petite pomme, dont la qualité justifie le nom, bien que désormais communément cultivée n'a commencé à être réellement diffusée en France qu'à la fin du XIXème.

La Reinette Ananas demeure une référence quant au goût, et a une esthétique incontestable.

Cette variété d'hiver est à conseiller pour les petits jardins en climat océanique, où souvent se côtoient des espèces uniquement d'agrément  à celles destinées à être consommées.

L'arbre a un développement limité.
De part son type de fructification de type spur, il se satisfait d'une taille simple et limitée.
Il est  fertile.
Il est peu sensible à la tavelure.
Son fruit est réputé être parmi les pommes les plus riches en vitamine C.

Puisqu'il faut bien lui trouver un défaut, en terrain lourd il ne serait pas insensible au chancre. Il est alors conseillé de s'entourer des précautions de culture d'usage (trou de plantation drainé, plantation "en butte", etc).

Pourquoi "Ananas" ?
Cette pomme est particulièrement parfumée. Son goût en fin de maturité rappelle pour certains celui de ce fruit exotique.
Toutefois, les personnes qui ont constaté son développement au stade juvénile à partir d'un simple écusson, ne peuvent pas imaginer que son aspect d'alors soit étranger au nom qui a été donné à ce fruit :
Il suffit de se représenter un simple scion qui ferait en temps normal 1,5-2 m mais ayant été comme compressé par le haut pour ne mesurer que 30 cm !
En hiver, sa succession des résidus des feuilles tombées à l'automne, font que sa tige ressemble au stipe d'un palmier… ou effectivement à l'enveloppe externe de l'ananas.

Cette pomme est considérée comme étant d'origine hollandaise.
Le docteur Diel, en 1826, paraît avoir été le premier descripteur de ce fruit. 1
Elle a commencée à être exposée en France (+/- simultanément en Belgique, en Angleterre, etc) vers 1850-60. 2,3
La première description complète dont nous disposons en français fut celle rédigée par André Leroy, qui avait des liens en Allemagne, en 1873 page a page b . 4


1Versuch ... kernobstsorten , Adrian Diel, 1826, tome IV, p 55
2Journal de la société impériale et centrale d'horticulture, 1857, p 670
3Bulletin du congrès international de pomologie qui a eu lieu à Namur, 1860, p 44
4Dictionnaire de pomologie, André Leroy, 1873, tome IV, pp 615, 616