Prochain RDV : samedi matin 04 mars au verger





Calendrier des activités




Accueil
Contact
La Reinette Grand-mère - son origine

La Reinette Grand-mère - son origine

Ce fruit est depuis longtemps considéré à juste titre comme angevin bien que son origine exacte demeure inconnue.

Cette pomme a sans doute été importée de l'étranger* mais a trouvé depuis des dizaines d'années son emplacement de choix dans le Maine-et-Loire, plus particulièrement aux environs de Segré, du Lion d'Angers, etc.

Son introduction en France date d'entre 1820 et 1852.
En effet, cette pomme est citée en 1852 par la Société centrale d'horticulture 1 parmi les fruits ayant été gagnés ou introduits entre ces deux années .

Dans le même temps, cette pomme figure dans le catalogue de l'hiver 1851-52 du pépiniériste belge Adolphe Papeleu 2.

En 1853, ce fruit est à nouveau cité en France mais sans précision, outre sa date de début de maturité 3.

En 1876, cette pomme est encore mentionnée dans la première édition du Guide pratique de l'amateur de fruits/catalogue des pépinières des frères Simon-Louis 4.

A aucun moment elle ne figure dans les descriptifs de pomologie français "officiels" de la seconde moitié du XIXème que sont les ouvrages d'André Leroy ou d'Alphonse Mas, les différentes éditions de "Pomologie de la France", etc. Cette pomme n'était pas encore très diffusée. En 1908, on en parle encore comme d'un "excellent fruit peu connu" 5 principalement adapté aux régions océaniques.

Pourtant une des premières mentions qui fait état d'une culture significative de ce fruit apparait dans un ouvrage de 1896 6. On y cite des produits et leur prix de vente. Sans citer précisément leur lieu de production, on arrive aisément à deviner où il se situait car on cite en même temps seulement quelques fruits locaux qu'étaient les Reinettes de la Rochelle et du Mans. Il suffit de prendre une carte de France et de se remémorer où se situait à cette époque les principaux lieux de culture des pommes pour savoir qu'elle occupait déjà une place importante dans le paysage fruitier de la région.

En 1926, on énumère les variétés de pommes les plus cultivées dans le département de Maine-et-Loire 7, classées sans doute par ordre de tonnage. La Grand-mère y figure en 2ème position derrière la Reinette du Mans mais avant la Reinette du Canada. Ceci nous donne une idée de l'importance de sa culture sachant que les volumes produits à cette époque étaient bien plus important qu'ils le sont actuellement.

En 1935 on confirme que cette pomme était l'une des cultivées en Anjou et était considéré comme un fruit "régional" 8. On lui donnait aussi les noms de "Jaune d'Angers" ou "Faux Canada d'Anjou".

Plus tard, en 1947, on signale ce fruit comme étant cultivé dans d'autres régions 9 et on en fournit la première véritable description.

Une description complète "telle qu'on la connait".

* Une pomme nommée "Babushkino" était traditionnellement cultivée en Russie. Léon Simirenko la cite et la décrit dans son principal ouvrage 10. Cette dernière a progressivement été testée dans tout ce pays mais a aussi été largement diffusée à l'étranger au cours du XIXème. Ainsi, elle a été testée et décrite aux Etats-Unis/Canada 11,12,13 où son nom d'origine a naturellement été traduit par "GrandMother". Il en a sans doute été de même en Europe. En appui des descriptions partielles assez concordantes qu'on a déjà (surtout celles de "GrandMother" cultivées dans l'Ontario qui est la région océanique américaine au climat le plus proche de celui de l'Anjou), peut-être que de futures analyses ADN internationales nous permettront d'en savoir plus...

Le nom "Grand-mère" est employé pour désigner d'autres pommes totalement différentes (Grand-mère "du Sud-Ouest" (Sabine ?), Grand-mère "de Bretagne" (variété à cidre), etc) .

1 Annales de la Société d'horticulture de Paris - 1852 - p. 315
2 Catalogue des cultures de Ad. Papeleu - automne 1851-printemps 1852 - p. 13
3 Nouvelle flore usuelle et médicale - 1856 - p. 408
4 Guide pratique de l'amateur de fruits par Octave Thomas - 1876 - p. 142
5 Jardins de France - 1908 - p. 365
6 Journal de l'agriculture de la ferme et des maisons de campagne... - 1er semestre 1896 - p. 716

7 Premier congrès commercial de la pomme de table - 1926 - p. 71
8 Société industrielle et agricole d'Angers et du département du Maine-et-Loire - bulletin janvier 1935 - p. 365
9 Le Verger français, tome 2 - 1947 - p. 440
10 Помология (Pomologie), tome 1 - 1901
11 The apples of New-York, tome 2 - 1891 - p. 83
12 The canadian horticulturist - 1896 - pp. 11, 49
13 Annual report of fruit growers's association of Ontario - 1892 - p. 102